Photographie : L3tty – Monts de Wicklow

Comme je ne pouvais pas juste me contenter de venir en Irlande, et de ne faire que quelques lieux, j’ai décidé de « Tout » voir, ou du moins, de voir un maximum de choses et pour cela, quoi de mieux qu’un Roadtrip !

Après mes quatre jours passés à Dublin, j’ai récupéré la voiture de location à l’aéroport de Dublin, c’est parti pour un Roadtrip de 20 jours !

Jour 1

Malahide Castle

C’était ma première voiture de loc, et aussi, ma première fois à gauche. (Ca en fait des 1ères fois ! )
Je n’avais pas prévu de commencer par Malahide, mais le site étant proche de l’aéroport, j’ai décidé de me rendre dans ce petit village côtier pour me familiariser avec mon nouveau carrosse. Et il fallait bien ça !

Malahide est un village de bord de mer très mignon, qui vaut le détour, surtout pour son parc gigantesque où se situe le château du même nom : le Malahide Castle.

Je regrette de ne pas avoir pris le temps de m’y attarder. Conduire à gauche fut bien plus éprouvant qu’escompté et j’avais la Old Military Road au programme de l’après-midi.

Parc du château de Malahide

Le parc autour du château se visite gratuitement. Ci-contre, les ruines de l’abbaye adjacente. La visite du château et de ses jardins est payante et pour ma part, je me suis contentée de la visite gratuite.

Un peu d’histoire : Le château appartenait à la famille Talbot, du nom du chevalier Richard Talbot qui a accompagné Henri II en Irlande en 1174. C’est lui qui fit construire ce château où se sont succédés plusieurs générations de ses descendants.

Photographie : L3tty - Malahide Castle
Photographie : L3tty – Malahide Castle
Old Military Road

Après m’être remise de mes émotions de conduite à Malahide, il est temps de passer aux choses sérieuses !
En route pour la Old Military Road qui traverse les Monts de Wicklow réputés pour leurs paysages magnifiques.
C’est la première « vraie » longue route que j’ai traversée en voiture en Irlande.
Quoi de mieux qu’une route de montagne sinueuse, étroite et vallonnée pour ma première conduite à gauche, volant à droite avec boite manuelle !
Je me suis fait quelques frayeurs, je dois avouer, mais même si le soleil n’était pas au rendez-vous, les paysages valaient carrément le coup !

Photographie : L3tty – Monts de Wicklow

Pourquoi Old Military Road ?
Elle a été construite pour ouvrir la voie à l’armée Britanique en 1809, suite à la rébellion Irlandaise de 1798, afin de leur permettre de pourchasser les rebelles qui s’étaient réfugiés dans les Monts de Wicklow.

Photographie : L3tty – Old Military Road
Photographie : L3tty – Monts de Wicklow
Glendalough

La Old Military Road débouche sur un petit village charmant comportant un vieux site monastique datant du VIème siècle.

Photographie : L3tty – Glendalough
Photographie : L3tty – Glendalough
Photographie : L3tty – Glendalough

Jour 2

Wexford

Après avoir séjourné chez Eléanore à Carlow, une hôte vraiment adorable, je me suis rendue à la ville côtière de Wexford, où il parait que le président Kennedy se serait rendu quelques temps avant son assassinat.

Irish National Heritage Park

Proche de la petite ville portuaire de Wexford, se trouvait ce parc plein de promesses, retraçant l’histoire des peuplades irlandaises, de la préhistoire au début du moyen âge avec l’arrivée des Normands, à travers des reconstitutions de leurs habitats.

Photographie : L3tty – Reconstitution de l’habitat des hommes du néolithique

Mon scepticisme s’est vite envolé dès les premières huttes d’un peuple ayant vécu il y a plus de 9000 ans. En plus d’être impressionnantes, elles sont aussi visitables et l’intérieur est lui aussi reconstitué comme à l’époque !
Je me suis vite prise au jeu et j’étais aussi émerveillée et enthousiasmée que les enfants que j’ai pu croiser, qui eux, chassaient les lapins de pâques dans le parc.

Reconstitution intérieure

C’est ainsi que j’en ai appris un peu plus sur les ancêtres des Irlandais, mais à ma grande surprise, il y a peu de traces de la civilisation celte, telle que je m’attendais à l’y trouver.

Non, il ne s’agit pas du village d’Astérix !

Photographie : L3tty – Reconstitution de l’habitat de l’époque Celtique ?

Mais en fait, les celtes… ils vivaient où ?
— Et bien ma ptite dame, c’est plus compliqué qu’il n’y paraît et d’ailleurs, tous les historiens ne sont pas d’accord sur le sujet.

(Ça c’est Wikipedia qui me l’a dit.)

Mais moi je sais qu’il y en avait en Irlande, donc je continue de jouer les reporters, pour comprendre un peu mieux l’histoire fascinante de ce pays.

Photographie : L3tty – Reconstitution d’un site monastique (900 après J.C)

Et pour en revenir à ce parc, il est immense (pas moins de 18 hectares quand même !) et parmi les reconstitutions, se trouvent de vrais vestiges, ainsi qu’un site archéologique autour d’une tour ronde qui servait de clocher dans des sites monastiques.

Bref, ce parc est un bon moyen d’apprendre ludiquement, pour les grands comme pour les petits.
J’ai été conquise !

Jour 3

Kilkenny

Oui oui, comme la bière – que l’on trouve en France – du même nom.
C’est une toute petite ville, mais j’ai beaucoup aimé l’ambiance ici, surtout dans les deux auberges de jeunesse où j’ai séjourné (Kilkenny Tourist Hostel et MacGabhainns Hostel).

Statue de Hurling

Le hurling, qui m’a d’abord fait penser au Quidditch, est le sport nationnal Irlandais.
Il se joue avec une crosse et une balle plus grosse qu’une balle de tennis. C’est un sport qui demande une grande rapidité.

Je n’en ai pas encore eu l’occasion, mais j’espère pouvoir assister à un match.

Ce sport est pratiqué en Irlande depuis le VIIè siècle.
Il a été interdit au XVIè siècle à cause de la brutalité de son jeu ; le tir à l’arc était alors considéré comme moins dangereux.
Un vrai sport de bonhomme quoi !

Château de Kilkenny

A ne pas rater à Kilkenny : Son magnifique château !

Photographie : L3tty – Château de Kilkenny

Un peu d’histoire : Les vestiges des premières fondations du château montrent qu’il aurait été construit en bois, à l’origine, et relevait plus de la fortification, défendable par des archers. (Les archers Irlandais étaient réputés pour être plutôt badass) Le château aurait été érrigé par Strongbow au XIIè siècle. Il a ensuite subit plusieurs modifications sous le règne des Butler avant d’être vendu au peuple de Kilkenny pour la somme symbolique de 26£. Il a ensuite été entièrement rénové dans sa version du XIXè siècle.

Photographie : L3tty – Château de Kilkenny
Maison de la famille Butler
Photographie : L3tty – Maison de la famille Butler

Jour 4

Waterford

Waterford est une petite ville portuaire.
C’est une ville très ancienne qui a subit l’invasion Viking. Ces derniers s’y sont installés et l’ont fortifiée. On peut d’ailleurs y observer les anciennes murailles ainsi qu’une tour donnant sur le port. Le centre ville historique n’est pas très grand et se limite à la tour-musée et à la reconstitution d’un bateau viking juste à côté.

Je n’ai pas trouvé l’endroit très transcendant, sans doute à cause du froid qui y régnait et du fait que c’était un jour ferié, beaucoup d’établissements étaient fermés.

En revanche, j’ai séjourné au Portree’s Hotel, où les gens étaient très gentils et j’ai fait une rencontre innatendue avec qui j’ai enfin bu ma première bière en Irlande ! Olé !

Jour 5

Cahir’s Caste

Le chateau de Cahir se situe entre Kilkenny et Cork. C’est pourquoi je me suis permise un petit crochet pour aller le visiter et ce fut une visite très instructive.

Photographie : L3tty – Cahir’s Castle

Le château appartenait à la famille Butler (encore eux !) depuis le XIVè siècle. Le siège qu’il a subit en 1599 la rendu célèbre.

Photographie : L3tty – Cahir’s Castle

Un peu d’histoire : La reine Elizabeth I d’Angleterre a voulu étendre son influence sur l’Irlande en formant des alliances avec les chefs locaux. Hugh O’Neill, 2nd chef du royaume de Tyrone, était allié à la couronne d’Angleterre, jusqu’à ce que celle-ci interfère dans ses affaires avec son peuple et l’accuse à tort de traiter avec les rebelles. O’Neill s’est soustrait à son arrestation et a monté une armée pour se défendre contre la reine d’Angleterre. Il a peu à peu été rejoint par des chefs rebelles. La guerre entre O’Neill et la reine a duré 9 ans. En 1599, elle fait assiéger le château de Cahir abritant des rebelles, qui tombe sous ses assauts, mais les rebelles parviennent à s’en échapper. La longue campagne qu’elle a développé s’est soldée par un échec.

Photographie : L3tty – Cahir’s Castle

A suivre…